Aller au contenu

Le soleil d’après-midi perce franchement les grandes vitrines du restaurant. Christian vient de terminer son quart de travail. Il porte encore son sarrau de cuisine. Pour sa part, Harold porte une chemise propre qui laisse deviner des tatouages multicolores sur ses mains et sans doute sur le reste de ses bras. Harold et Christian travaillent dans la cuisine du Pizzé à Rouyn-Noranda. Ils sont respectivement chef et mixologue. Outre la passion des saveurs, ce qui les lie est aussi leur origine colombienne. Ils ont travaillé ensemble en Colombie. Ils se trouvent à nouveau collègues à Rouyn-Noranda. On fait la lumière sur leur parcours.

Christan et Harold ont été collègues de travail à Bogota, en Colombie, avant de travailler ensemble à nouveau à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue.
Photo : Claudine Gagné

Collègues de Bogota à Rouyn-Noranda

Auparavant, Christian et Harold ont été collègues dans un Club social privé dans la ville de Bogota. Harold y était barman, responsable du deuxième étage. Pour sa part, Christian y était premier cuisinier. Les deux hommes travaillaient très fort pour atteindre leurs objectifs professionnels. Puis, leurs chemins se sont séparés… pour un moment.


Harold le défricheur

Harold est le premier du duo à venir travailler en Abitibi-Témiscamingue. Il est arrivé à Rouyn-Noranda il y a cinq ans. Il est originaire d’une petite ville à deux heures de route de Bogota. À son avis, sa ville d’origine ressemble beaucoup à Rouyn-Noranda par son côté plus campagnard. Harold avait déjà déménagé plusieurs fois dans la Colombie, et ce, dès l’âge de 18 ans. Faire le saut au Canada ne l’effrayait pas.

Harold dans son élément.

Beaucoup d’ami.e.s d’ici et d’ailleurs

Harold a des cousines et des cousins qui habitent Rouyn-Noranda depuis, pour certain.e.s, près de 20 ans. Les gens de cette communauté l’attendaient et l’ont accueilli chaleureusement. Il a aussi des ami.e.s québécois.e.s qui se sont rapidement intéressé.e.s à sa culture.

Un style de vie confortable

Harold avoue qu’il avait tout de même un style de vie confortable en Colombie, mais ce n’est rien de comparable à sa vie ici. Là-bas, il travaillait 70h par semaine alors qu’ici, il travaille moins, pour un meilleur salaire. Ça lui donne le temps de s’occuper de ses deux chiens, de jouer au soccer et de passer du temps de qualité avec sa conjointe. Ses ami.e.s québécois et colombiens ont aussi la chance de passer des beaux moments avec lui. Fait intéressant; ses deux borders collies, Abby et Aria, viennent aussi de la Colombie. Elles sont très bien élevées. Trois fois par jour, elles ont la chance de faire de l’exercice avec leur maître.


Christian est originaire de Bogota en Colombie. Il a travaillé à Paris et aujourd'hui on peut le trouver à Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.
Christian qui prend la pose.

Christian, de Bogota à Paris

Avant d’arriver à Rouyn-Noranda, Christian, qui est âgé de 29 ans, a passé quelque temps en France. Il y a aussi travaillé en cuisine. Le temps passé à Paris a fait naître en lui le désir de vivre dans une ville un peu plus accueillante, plus chaleureuse.


En quête d’une bonne qualité de vie


Le projet de travailler en Abitibi-Témiscamingue lui est venu en tête dans le but d’accéder à une bonne qualité de vie. « Je pense que c’est la même histoire pour la plupart de mes collègues colombiens. C’est surtout pour l’opportunité d’avoir une aussi belle qualité de vie. Économiquement et professionnellement, les conditions sont plus faciles ici, en plus de travailler avec un bon patron et des amis.e.s. » explique Christian.

Également, il remarque qu’en Colombie la compétition est plus féroce. Il a dû s’ajuster à son nouvel environnement de travail à Rouyn-Noranda, puisque ce n’est pas le cas ici. Les gens sont plus calmes, plus amicaux selon lui.




Photo d’une scène sociale au Pizzé par Louis Jalbert


« Je pense que c’est la même histoire pour la plupart de mes collègues colombiens. C’est surtout pour l’opportunité d’avoir une aussi belle qualité de vie. Économiquement et professionnellement, les conditions sont plus faciles ici, en plus de travailler avec un bon patron et des amis.e.s. »

Christian

Des projets d’avenir


À son arrivée, Christian connaissait déjà une partie de l’équipe. Puis, il espère pouvoir vivre à Rouyn-Noranda avec sa mère, sa sœur et sa copine éventuellement. Bien que cette vie soit très nouvelle, il s’ennuie parfois de son pays d’origine. Heureusement, il y a un peu de la Colombie ici avec tous ses ami.e.s. Cela dit, il retourne à la maison lors de ses vacances pour visiter sa famille.

Harold et Christian sont très appréciés dans l’équipe. Les deux hommes ont une éthique de travail impeccable. D’ailleurs, Harold est maintenant actionnaire du restaurant où il travaille. Parions que leur avenir à tous les deux sera brillant.

Des questions sur votre prochain

séjour touristique?

Besoin de soutien pour vous

établir en région?