Aller au contenu
retour

« La créativité, c’est quelque chose qui se développe. Nos premiers pas en création sont souvent inspirés des artistes qui nous touchent le plus. Avec le temps, on se perfectionne et on apprend à prendre des risques, à sortir sa zone de confort. J’y travaille tous les jours. » - Stéphane Fortin.

Stéphane Fortin
Stéphane Fortin - Photo : Gracieuseté.

Stéphane Fortin est un photographe professionnel et jeune homme d’affaires bien connu en Abitibi-Témiscamingue. Né à Amos, Stéphane a toujours eu un intérêt marqué pour les arts et la création.

Après l’école secondaire, Stéphane entreprend ses études collégiales à Amos. En 1999, il se tourne vers le programme d’infographie du Collège Salette à Montréal et y habite pendant deux ans. Durant les étés,  Stéphane revient dans sa ville natale pour travailler chez Produits Pétroliers Harricana sous la direction de son père. À son retour en Abitibi-Témiscamingue, il décroche un emploi comme infographiste et lettreur pour une entreprise amossoise. Pendant près de six ans, Stéphane roule sa bosse dans le monde de la publicité imprimée. En 2008, Il accepte alors un poste et choisit de s’établir à Rouyn-Noranda en compagnie de sa conjointe. Il aura alors l'opportunité de diriger une station-service avec dépanneur durant quelques années. Ce poste lui permettra de développer son intérêt pour le monde des affaires.

Stéphane renoue par la suite avec ses amours : la création et le lettrage. Depuis 2014, il travaille en tant que soumissionnaire et coordonnateur pour un fabriquant d’enseignes bien établi en région, Installations Média-Pub. Il développe et aiguise son talent en photographie, talent qu’il cultive à son propre compte depuis près de deux ans maintenant. Certains de ses clichés pris un peu partout en Abitibi-Témiscamingue valent franchement le détour. En voici quelques-uns :

Toujours fier de sa région, Stéphane se dit « un amoureux du Témiscamingue et ses paysages ». Cet été, il entend partir avec en roulotte pour rendre visite à nos voisins d’à côté et visiter les nombreux parcs nationaux de l’Ontario. Gageons qu’il ne manquera pas une occasion d’aller marcher en forêt et d’arrêter prendre de belles images qui sauront cultiver notre imaginaire.

Le mont Chaudron aux frontières de l'Ontario et de l'Abitibi-Témiscamingue
Le mont Chaudron aux frontières de l'Ontario et de l'Abitibi-Témiscamingue

Voir plus de photos de Stéphane Fortin