Aller au contenu

« Les gens que nous recevons en Abitibi-Témiscamingue disent que nous sommes accueillants. Je ne crois pas que ce soit le fruit du hasard. » - Marcel Bouchard.

L’accueil, une tradition?

« Les premiers qui sont arrivés en ces terres, courageux, ont débarqué du train et se sont retrouvés devant… la forêt vierge. Ils se sont installés, se sont réunis, ont construit des maisons, des commerces, des villages. Ils ont aidé ceux qui sont débarqués par la suite, des gens de partout dans le monde. Ils savaient quel long voyage ils avaient fait jusqu’ici. Ils voulaient qu’ils se sentent bien dans ce Nouveau monde.

« Au fil du temps nous avons continué de bâtir, de nous donner une qualité de vie, et d’accueillir les nouveaux arrivants, tout naturellement, c’est ancré en nous ».

Marcel Bouchard2

Marcel Bouchard a fait carrière dans les domaines de la foresterie et de l’agriculture, deux vecteurs qui forgent l’identité de l’Abitibi-Témiscamingue. Avec le recul, il est à même de saisir l’histoire de notre belle et grande région, de voir son développement dans le temps. C’est un peu notre mémoire. Il vous reçoit aujourd’hui dans la résidence familiale, La Maison Turgeon, là où les anecdotes historiques et anodines s’enchaînent les unes après les autres.