L

Des paysages champêtres, des plaines agricoles, des bords de lac, des hectares de forêts, tous rassemblés en une entité, l’horizon. C’est cet horizon rarement brisé par des shafts de mines et les quelques monts dispersés sur le territoire qui fait toute la beauté sauvage de notre région. Une région dont les ressources dictent l’occupation du territoire, au sud l’agriculture, au nord les mines et quelque part entre les deux, la foresterie. Des ressources et des modes de vie qui lui vaudra l’appellation de région rurale. Ainsi, au milieu de cette campagne et de cette beauté sauvage, une autre s’y est installée, une beauté de gens ambitieux, audacieux, créatifs et fiers. En effet, malgré notre région à prépondérance rurale, nous arrivons à défier le monde urbain en proposant des projets de taille, qui ont de la gueule et qui pourraient s’inscrire dans tous les Montréal de ce monde. Que ce soit des événements, des festivals, des entreprises, des projets communautaires, l’Abitibi-Témiscamingue n’a rien à envier à personne!

C’est dans cette perspective que VAT propose son troisième volet d’intelligence territoriale : Les jeunes et la ruralité, pour diriger les spots sur notre imagination débordante et pour mettre du gros jaune fluo sur les bons coups de nos municipalités. Avec ce colloque, VAT souhaite faire une véritable journée de concertation, un gros brainstorm intergénérationnel et interdisciplinaire avec les différents acteurs présents dans les communautés; citoyens, jeunes, agents de développement, urbanistes, élus, etc.

À partir des échanges, des ateliers et des présentations, les participants du colloque seront invités à imaginer et à bâtir leur village idéal. À l’aide des plus récents supports technologiques, le résultat de cet exercice pourra être contemplé sur une maquette. Par la suite, les projets au cœur de ces villages intelligents seront soumis en direct à une table d’expert afin de comprendre qu’elles sont les étapes à réaliser pour que ces idées se concrétisent. Au terme de cette journée, chacun sera invité à s’engager dans une action à réaliser pour améliorer son milieu. La ruralité, c’est l’affaire de tout le monde, autant les citoyens, les entrepreneurs les PME, les OBNL, etc. puisque chacun contribue à sa façon à rendre nos milieux plus vivants, plus dynamique et où on a envie de s’installer pour rester. Pour les élus, ce sera l’occasion d’entendre les citoyens réfléchir ensemble sur des projets rassembleurs et d’identifier comment ils peuvent mettre la main à la pâte et arriver à jouer un rôle déterminant dans le développement des communautés.

Le 12 mars prochain, c’est au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue que des graines seront semées et plus elles seront diversifiées et abondantes, plus le jardin qui en résultera sera coloré, odorant et spectaculaire pour tous nos sens. Gens de l’Abitibi-Témiscamingue, il est temps de jardiner ensemble pour espérer un printemps hâtif!