Aller au contenu
retour

Le FCIAT : De Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles à Un zoo la nuit

D’une édition à l’autre, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) est témoin du passage de talents et d’œuvres qui marquent l’histoire. Parmi ces films, « Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles ». Ce film de Lyne Charlebois sort en salle au Québec le 21 juin et il fait sans contredit partie de la liste des grands films diffusés par le FCIAT. Pour cause, sa première mondiale a eu lieu au festival lors de sa 42e édition. Plein feu sur ces passages importants à cet événement bien de chez nous.

Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles

Le frère Marie-Victorin, dans les années 1930-1940, échange une correspondance épistolaire avec son étudiante Marcelle Gauvreau. Leurs écrits portent sur le désir humain. Voilà la prémisse de ce film de Lyne Charlebois qu’on connait aussi pour le film Borderline, un transfert à l’écran du livre de Marie-Sissi Labrèche. « Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles » met en vedette Alexandre Goyette et Mylène Mackay.


Le film a été présenté en première mondiale lors de la soirée de clôture du FCIAT, un soir de novembre 2023. Des membres de l’équipe, dont Lyne Charlebois, y étaient. Le public a reçu chaleureusement ce long métrage, et pour cause! Le film a reçu le Grand Prix Hydro-Québec 2023, un prix très important puisqu'il est décerné par le public. Il ne serait pas étonnant de voir le film rafler différents prix cinématographiques dans un avenir rapproché.

Dis-moi pourquoi ces choses sont si belles


Le FCIAT témoin du passage de grands talents

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue n’en est pas à sa première expérience de diffusion de films qui marquants. Les plus sages d’entre nous se souviennent d’avoir vu passé des films tel que Tu te souviendras de moi d'Éric Tessier, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau, Joyeux Noël de Christian Carion, La vie est belle de Roberto Benigni, Un zoo la nuit de Jean-Claude Lauzon ainsi que Bach et Bottine d’André Melançon, lors d’anciennes éditions du festival. Pour ne nommer que ceux-là.

De surcroît, plusieurs talents québécois ont fait une apparition au festival, dans leur début de carrière. On pense à Jean-Marc Vallée, Philippe Falardeau, Denis Villeneuve, Annie-Claude Caron, Danick Audet, Ariane Louis-Seize, etc. Le Festival du cinéma international en l’Abitibi-Témiscamingue a toujours eu à cœur les jeunes talents émergents. Pour l’équipe en place ainsi que celles qui sont passées par là, voir des carrières s'épanouir à l'international est toujours une grande fierté. 

Soirée d'ouverture, Théâtre du Cuivre, © Louis Jalbert 2016

Tu te souviendras de moi au festival

D’ailleurs, « Tu te souviendras de moi », d’Éric Tessier, a remporté le Grand Prix Hydro Québec en 2022 lors de son passage au festival. C'était la première fois que toute l'équipe du film voyait celui-ci, qui devait sortir en 2020. Le film avait été reporté en raison de la pandémie. Pour cette raison, l’émotion dans la salle était palpable. Les comédien.ne.s, dont Rémy Girard et Karelle Tremblay, étaient grandement ému.e.s par la réception du film. 

Est-il encore nécessaire de souligner le passage de Serge Gainsbourg au FCIAT? Cette histoire n’est peut-être pas connue de tous. En effet, en 1989, le chanteur français débarque en Abitibi-Témiscamingue. Il vient y faire la promotion d’un film qu’il réalise; Stan the flasher.

Décidément, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue est l’occasion de voir de bons films, certes, mais aussi d’être témoin de l’histoire. Rappelons que la 42e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a lieu du 24 au 31 octobre 2024. Bon cinéma !



Des questions sur votre prochain

séjour touristique?

Besoin de soutien pour vous

établir en région?